Les différents mouvements de montres

Chaque montre est équipée de mouvements, lesquels permettent de mesurer le temps. Ces mécanismes internes font avancer les aiguilles et les éventuelles complications d’une montre (date, fonction GMT…). Le mouvement est donc essentiel au fonctionnement et à la précision d’une montre. Or, plusieurs types de mouvements existent. Nos points de repère pour vous accompagner dans vos choix.

Toutes les montres ne mesurent pas le temps de la même façon. Leur mécanisme interne, appelé aussi mouvements, peut en effet varier d’un modèle de montres à un autre. C’est grâce à ces mouvements que les aiguilles d’une montre avancent avec précision. Décryptage des différents mouvements de montres !

Quelles différences entre les mouvements de montres ?

Au-delà de l’esthétisme, l’horlogerie ne cesse depuis sa création de se réinventer. A l’origine, un garde-temps était animé par des mouvements mécaniques, qui devait être remonté manuellement tous les jours pour fonctionner. Depuis, de nombreux progrès et innovations ont été faits, avec notamment l’invention des mouvements électroniques.

Aujourd’hui, deux types de mouvements de montres coexistent : les montres à mouvements mécaniques et les montres à mouvements électroniques. Si les montres électroniques sont souvent plus précises et plus abordables, les montres mécaniques renferment un savoir-faire séculaire et le charme d’une construction élaborée.

Les montres à mouvements mécaniques à remontage manuel : il s’agit du 1er mécanisme créé. Ces mouvements ne sont désormais plus très répandus, sauf dans certaines collections rétro de montres ou dans les montres anciennes. La particularité de ce type de mouvements est le remontage manuel de la montre au quotidien pour son bon fonctionnement.

Les montres à mouvements mécaniques à remontage automatique : ces modèles sont aussi équipés de mouvements mécaniques, à savoir une structure faite de roues dentées, de pignons, de ressorts… Toutefois, ce mécanisme se « remonte » automatiquement, grâce aux mouvements du poignet. Inventé par Rolex en 1930, ce système stocke même cette énergie naturelle. La montre peut ainsi fonctionner une quarantaine d’heures sans être portée.

Les montres à mouvements électroniques à quartz : les mouvements de montres à quartz s’appuient sur une pile pour mesurer le temps. Cette source d’énergie envoie un courant électrique à travers un cristal de quartz, qui à son tour entraîne les mouvements de la montre. Cette catégorie de montres est la plus courante, avec des prix souvent très abordables.

Les montres à mouvements électroniques à quartz solaire : les montres à énergie solaire exécutent aussi des mouvements électroniques Toutefois, la pile est cette fois substituée par une autre énergie, la lumière (naturelle ou artificielle). Un panneau solaire est généralement fixé sur le cadran de la montre et alimente la batterie. Ce système de stockage permet ainsi à la montre de fonctionner correctement pendant des mois, sans même être exposé à la lumière.

Les montres à mouvements cinétiques à quartz : ce type de mouvements équipe peu de modèles de montres. Inventé en 1988 par l’horloger Seiko, ce mécanisme allie mouvements mécaniques et mouvements électroniques. Une batterie stocke l’énergie créée par les mouvements du poignet, ce qui offre à la montre une grande autonomie.

Pour plus de renseignements sur les montres, notre bijouterie-horlogerie est à votre écoute à travers son service client en ligne ou nos équipes en boutique.
Un service d’entretien des montres, effectué par des horlogers agréés, est également disponible pour réviser ou réparer vos montres.